Finale internationale du concours de la chanson francophone à Banska Bystrica (19 juin 2015)

Catégorie moins de 13 ans

1è place : VLKOVÁ Valentína ; Indila - Dernière danse ; SK (Prievidza)

2è place : AZIERSKA Emilia ; Indila - Dernière danse ; PL (Niepolomice)

3è place : BRZOZOWSKA Malgorzata ; Jacques Brel - Amsterdam ; PL (Varsovie)

Catégorie 14-17 ans

1è place : GRANECOVÁ Viktória ; Zaz - Je veux ; SK (Prievidza)

2è place : MARTINČEKOVÁ Ela ; Zaz - Ni oui ni non ; SK (Košice)

3è place : ČERVENÁ Sára, ONDERKOVÁ Veronika, PAPÁKOVÁ Natálie ; Céline Dion - Billy ; CZ (Nový Jičín)

4è place : JÁNOS Tamara ; L'Oiseau (chanson du film "Belle et Sebastien") ; HU (Szentlőrinc)

Catégorie plus de 18 ans

1è place : PUFFLEROVÁ Miriam ; Jeanne Cherhal - J’ai faim ; SK (Banská Bystrica)

2è place : EŐRY Viktória ; Catherine Antoine - Mon ange ; HU (Szigethalom)

3è place : ŠTELBASKÁ Kristína ; Michel Legrand/Céline Dion - Quand ça balance ; CZ (Ostrava)

4è place : CSATÁRI Viktor ; Jacques Brel - Madeleine ; HU (Létavértes)

5è place : KLEČKOVÁ Anna ; Edith Piaf - La vie en rose ; CZ (Frýdek - Místek)

6è place :  FOREJTKOVÁ Martina ; Edith Piaf - La Foule ; CZ (Hradec Králové)

Grand Prix (toutes catégories)

1è place : PUFFLEROVÁ Miriam ; Jeanne Cherhal - J’ai faim ; SK (Banská Bystrica)
2è place : EŐRY Viktória ; Catherine Antoine - Mon ange ; HU (Szigethalom)

 

Félicitations à tous les participants !

Palmarès complet de la finale internationale

 

La finale internationale du concours Spievam po francúzsky 2015

Cette année, comme l’année dernière, on attendait la finale internationale du concours Spievam po francúzsky avec impatience. Elle a eu lieu le 19 juin 2015 à Cikkerova sieň à la mairie de Banská Bystrica et a été organisée par l’Alliance Française. Grâce à la musique française, on a pu découvrir la Fête de la musique, qui possède une longue tradition en France. Cette fête est arrivée en Slovaquie il y a peu mais avec un nom un peu modifié : Noc hudby. Ce jour-là, la musique de tous les genres résonne en ville jusqu’à tard dans la nuit. On peut dire que le concours de la chanson française et francophone a été une ouverture impeccable de cette journée musicale.

La compétition proposait trois catégories. La catégorie de 13 ans et moins, celle de 14 jusqu’à 17 ans et enfin celle de 18 ans et plus. Dans chacune de ces catégories, les meilleurs chanteurs des finales nationales des quatre états du Groupe Visegrád se sont présentés. Cela signifie qu’en plus des chanteurs slovaques, on a pu entendre également ceux venus de Tchéquie, de Pologne et de Hongrie.

La première interprète du concours était Emilia Azierska de Pologne, elle a seulement 11 ans. Elle a chanté la chanson d’Indila, Dernière danse. Elle ne devrait pas du tout avoir honte de sa performance. Comme tous les autres participants d’ailleurs.

Le concours ne pouvait hélas avoir qu’un seul gagnant dans chaque catégorie. Ils ont été soigneusement choisis par un jury composé de cinq membres : Jana Orlická (Slovaquie, présidente du jury), Soňa Čutorová (Slovaquie), Noémie Labrousse (France), Miroslava Pavlínková (Tchéquie) a Aneta Wojtaszek (Pologne).

Vraiment, les choix n’étaient pas faciles. Une grande concurrence de jeunes artistes de qualité n’a pas facilité la prise de décision. Mais quand même, on a pu connaitre le classement final.

Dans la catégorie de 13 ans et moins, la première place est revenue à Valentína Vlková de Prievidza avec la chanson « Dernière danse » d’Indila.

Dans la catégorie de 14 jusqu’à 17 ans, la première a été Viktória Granecová de Prievidza avec la chanson « Je veux » de Zaz.

Et dans la catégorie de 18 ans et plus, c’est Miriam Pufflerová de Banská Bystrica qui a gagné avec la chanson « J’ai faim » de Jeanne Cherhal. Miriam a été la lauréate absolue de toute la compétition et a gagné un séjour en France. La deuxième dans cette catégorie s’appelle Viktória Eőry de Hongrie avec la chanson « Mon ange » de Catherine Antoine et elle a été désignée également deuxième toutes catégories. Elle a ainsi pu repartir chez elle avec un nouveau téléphone.

À la fin du concours, il y a eu le concert d’une chanteuse slovaque, Janais. Elle avait un répertoire presque uniquement français : soit ses propres chansons, soit des reprises.

Pour conclure, tout l’après-midi avait un esprit français et plusieurs d’entre nous en ont eu pour leur argent. Même si le spectacle était gratuit en fait. J’espère écouter encore l’année prochaine d’aussi bons chanteurs. La finale internationale aura lieu en Tchéquie, en Pologne ou en Hongrie. Alors, où nous reverrons-nous ? À Ostrava ? À Cracovie ? À Budapest ?

Soyez fidèles à la musique francophone ! Et si pas francophone, au moins à la musique.

Article : Patrik Gádoši (GJGT)

 

Photos : Edka Šuchaňová (GJGT)