Exposition « Inspirations » de Juraj Šufliarsky (5–31 mai 2016)

L'Institut Français de Slovaquie
a le plaisir de vous convier
au vernissage de l'exposition

JURAJ ŠUFLIARSKY

« INSPIRATIONS / LA FEMME – LE VIN – LA MUSIQUE »

Commissariat :
Bohumír Bachratý

Invités musicaux :
Katarína Turnerová, harpe
Rajmund Kákoni, accordéon
Eugen Prochác, violoncelle

Jeudi 5 mai 2016 à 18h

Galerie de l'Institut Français
Sedlárska 7, Bratislava

L'exposition jusqu'au 31 mai 2016

 

Juraj Šufliarsky

Hommage à A. R. II., 1989.
Dessin par crayon, frottage, 68 x 62,4 cm

Peintre, graveur, designer graphique, enseignant d'arts plastiques, Juraj  Šufliarsky est né le 6 mai 1964 à Detva. Il a fait ses études à Bratislava, de 1980 à 1984 à l’École des arts appliqués, puis de 1984 à 1990 à l’Académie des Beaux-Arts - VŠVU (avec les professeurs Ján Lebiš et Igor Rumanský) et enfin de 1987 à 1988 à Paris à l’École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs (avec le professeur Jan Giannini). Il est membre des associations de plasticiens slovaques  SVS et SVÚ. Depuis 1994, il a organisé 35 expositions individuelles et a participé à de nombreuses expositions collectives en Slovaquie et à l’étranger : Bratislava, Senec, Trnava, Topoľčany, Banská Štiavnica, Kremnica, Zvolen, Banská Bystrica, Slovenská Ľupča, Košice, Prešov, Zakopane, Kalisz, Strážnice, Prague, Paris... En 2010, il a fait un séjour d’études à la Cité Internationale des Arts de Paris, avec sa fille Tereza, étudiante de VŠVU. En 2014, il a publié un livre d'art « Paris et moi / Paris et nous » avec M. Bohumír Bachratý, l’auteur des textes.

(...)

Bisinger, 1988/2004.
Lithographie, collage, 15 x 10,5 cm

Juraj Šufliarsky, vit en Slovaquie centrale, dans la ville de Zvolen, a vécu à Bratislava, mais reste fidèle à la France depuis qu’il a étudié à l’université. Il connait l’histoire de ce pays mais aussi son présent, il connait Paris, sa culture et son art. Parmi ses idoles nous comptons le fondateur de la sculpture moderne mondiale Auguste Rodin. Dans la monde musical c’est Fréderic Chopin mais il aime aussi bien la musique romantique, que la musique impressionniste, moderne, la chanson et le jazz. Dans son ciel de l’abstraction, la femme absolue est présente, comme pour Guillaume Apollinaire. Et les saveurs et les marques variées des vins français lui rappelent des régions de France qu'il a connu. Il en écrit plus dans livre d'art intitulé « Paris et moi », publié en 2014, qui contient aussi la présentation des relations franco-slovaques (tchécoslovaques) dans le domaine de l’art après 1850.

Inspiré par Chopin XXI. La Rêverie, 2010/2011.
Technique combinée, 41,5 x 29,5 cm

 

Cette exposition de Juraj Šufliarsky à Bratislava présente une sélection de ses œuvres anciennes et nouvelles. On y peut voir des gravures, des dessins et des tableaux à techniques combinées créés entre 1989 et aujourd'hui. Ce sont des œuvres de la relation fidèle, de la réminiscence réaliste à l’abstraction lyrique. Les motifs figuratifs représentants des femmes, des amants. C'est un hommage à Rodin. C'est inspiré de Chopin. Ce sont des monochromies magiques, des dessins dynamiques, les couleurs brillant de l’intérieur. Des harmonies et des tensions. Le calme dans l’âme, l’inquiétude dans le corps, dans la nuit mystérieuse et dans la clarté de la lune. Ce sont les lumières du jour et de la musique. Quelque chose de la nature mais aussi du passé éternel. Le jour et le rêve d’été volent sur l’horizon de la terre. Le rêve et la réalité, c’était le titre du recueil publié par les surréalistes slovaques à l’époque de l’Avant-garde 38. C'était il y a longtemps, mais l’art et la réalité dans les œuvres de Juraj Šufliarsky sont toujours présents et nous aussi.

Bohumír Bachratý