Finale nationale du concours de la chanson francophone en Slovaquie (3 juin)

Nous vous proposons l'article de Katarína Loučičanová sur la finale nationale du concours Spievam po francuzsky : 

 

« Le vendredi 3 juin 2016 nous avons pu combiner deux choses que nous aimons : le chant et la langue française.

Les musiciens et musiciennes de tous les coins de la Slovaquie se sont rencontrés à Banská Bystrica pour la finale du concours national de la chanson francophone organisé par l’Alliance Française de Banská Bystrica, bien aidée notamment par l'Institut Français de Slovaquie. Qualifiée pour cette finale, je connaissais déjà l'environnement du centre culturel qui nous a accueillis puisque j'étudie dans la ville en question. D'autres ont pu découvrir cet endroit vraiment atypique appelé Záhrada.

​​                                                     Foto: Edka Suchaňová

Tout d'abord nous avons pu nous régaler de crêpes et quiches avant d'aller jouer pour la première fois à un jeu exotique pour nous : la pétanque. Vers midi ont commencé les répétitions, bon moyen pour observer les autres candidats. Tout était prêt. Il fallait juster tuer le temps et surtout vaincre notre trac, par exemple en enfilant sa robe, en se coiffant...

A 15h30 la compétition commence avec les jeunes « jusqu14 ans ». Puis les « 15/17 ans » avant ma catégorie : les « 18/28 ans ». Six performances intéressantes dans chaque catégorie, chacune étant un mélange d’originalité, professionnalisme, sensibilité, affectivité, timidité et passion.

Ensuite, le jury, composé de cinq membres spécialistes du chant et/ou de la langue française et venant d’un peu partout en Slovaquie et même de France, avait un devoir pas du tout évident : décider qui avait fait une meilleure impression qu'un autre.

Avant l’annonce des résultats, on a pu assister au concert extraordinaire d’Allen Grace qui a joué des chansons bretonnes et écossaises à la cornemuse. Tout de suite après, la présidente de jury a félicité tous les participants, notamment les différents vainqueurs. Personnellement, j'ai pris la quatrième place et je pourrai aller défendre ma place à la finale internationale prévue à Ostrava, en République Tchèque. Nous avons fini cette journée fantastique avec la musique splendide de Benjamin Piat, artiste angevin.

Être sur scène, ce n’est jamais facile. Il faut surmonter sa peur. Faire attention à sa voix qui tremble, aux jambes qui fléchissent, aux paroles qu'on pourrait oublier... Chanter, ce n’est pas seulement ouvrir la bouche et faire sortir des sons. C’est se concentrer sur plusieurs choses en même temps : la musique et les musiciens qui nous accompagnent, le rythme, la prononciation, le contact avec le public (en dépit des lumières éblouissantes), et avant tout, sentir la chanson et transmettre une émotion aux personnes venues vous écouter. »

 

Katarína Loučičanová, Master 1, Université Matej Bel (Banská Bystrica), Faculté des Lettres