Conférence de Cynthia Fleury « Démocraties en crise : Quels diagnostics ? Quels remèdes ? » (4 avril 2017)

Conférence de Cynthia Fleury « Democratie en crise. Quels diagnostics ? Quels remèdes ? » inaugure le cycle « S’engager en politique aujourd’hui » organisé tout au long de l'année 2017 par les Instituts français de Budapest, Prague et Bratislava, avec le soutien de l'Institut français de Paris, dans le cadre du Fonds d'Alembert 2017. L’Institut français de Bratislava remercie les partenaires de ce cycle à Bratislava la Faculté de droit de l’université de Comenius.

Mercredi 4 Avril à 16h

Université Comenius, Faculté de droit, Šafárikovo nám. 6, Salle 601 NB                      En français avec traduction simultanée en slovaque.

Du mouvement Nuit Debout français aux résultats surprise du référendum du Brexit et de l’élection présidentielle aux Etats-Unis, de l’émergence de nouveaux partis issus de la société civile à celle de partis basés sur des contestations multiformes, nombreuses sont les manifestations contemporaines d’une demande de renouvellement de la démocratie et des formes de mobilisation qui la font vivre.

Se pose dans cette perspective la question de l’engagement politique et de son sens sur le long terme alors que ses modes d’expression évoluent, que les formes traditionnelles du pouvoir politique (exercice du droit de vote ou adhésion à un parti politique) s’essoufflent et que grandit la demande pour des types de participation plus spontanée et l’intérêt pour des engagements à cause unique.

L’objectif du cycle de conférences et débat proposés par les Instituts français de Budapest, de Prague et de Bratislava sera donc de faire un état des lieux de l’engagement politique aujourd’hui, des grands facteurs (sociétaux, économiques et institutionnels) qui le structurent, et des perspectives qui se dégagent pour une mobilisation politique des nouvelles générations.

 

 

Cynthia Fleury, philosophe, est professeur de philosophie politique à l’American University of Paris et à Sciences Po, et titulaire de la chaire de philosophie de l’Hôtel-Dieu. Ses recherches portent sur les pratiques et pathologies des démocraties ainsi que sur les outils de la régulation démocratique. Elle procède ainsi, dans son ouvrage Les Pathologies de la démocratie (Fayard, 2005), à un bilan de santé de la démocratie française et de ses idées fondatrices et, dans La Fin du courage (Fayard, 2010), à une réflexion sur le découragement politique individuel et collectif et sur les réponses à y apporter pour maintenir une véritable démocratie.
Membre du Comité consultatif national d’éthique, co-fondatrice et vice-présidente du Collectif Roosevelt, membre fondateur du réseau européen des femmes philosophes de l’UNESCO, Cynthia Fleury intervient régulièrement dans les médias.