Témoignages des étudiants slovaques en France

Matej, Vladimir, Juraj et Marian sont tous les quatre des étudiants slovaques ayant obtenu une bourse du gouvernement français cette année pour poursuivre leurs études en France. Installés à Nice, Paris et Nancy depuis début Septembre et étudiants en Licence ou en Master, ils nous livrent leurs premières impressions !

Retrouvez leurs témoignages ci-après :

 

Vladimir

"Mon arrivée en France s'est très bien passée. Quant à mon accueil à l’université, maintenant tout est bien, mais j'ai eu quelques problèmes avec l’organisation et l’administration. J’ai fait mon inscription et quand je voulais choisir les cours via le site internet, il n’y avait pas, à mon étonnement, de places pour les classes qui étaient obligatoires pour tous les étudiants. Il fallait que j’aille moi-même au secrétariat, demander les signatures des professeurs des cours auxquels je devais assister. Heureusement après la première semaine la situation s’est résolue. Mes premières rencontres étaient très sympathiques. Même, s’il n’y a pas beaucoup d’étudiants étrangers dans ma classe, je ne me sens pas exclu. Les gens sont très agréables et les cours et les enseignants le sont aussi. Dans la résidence où j’habite je ne connais pas beaucoup de gens encore, mais l'endroit est super. La cité universitaire offre des choses intéressantes pour s'épanouir. Tout se passe bien pour moi ici dans la capitale. Un conseil pour les futur(e)s étudiant(e)s, il faut du temps pour accomplir toutes les démarches administratives - par exemple - la CAF, l'obtention d'une carte bancaire, les cartes de transport en commun, etc, alors vous devez être patients."

 

Matej

"L'accueil dans ma ville de séjour Nice était assez particulier car j'ai su qu'il y avait une grève du transport public planifiée pour le jour de mon arrivée. De plus, mon vol a été décalé de 3 heures, donc après l'atterrissage tardif j'ai du chercher un moyen de transport qui m’amènerait jusqu'à mon domicile. Un bus qui ne devait pas circuler du tout est apparu et m'a emmené jusqu'à chez moi. Les jours suivants ont été consacrés aux formalités administratives : l'inscription à l'université, l'ouverture d'un compte bancaire, la création d'un numéro de téléphone français, etc. En commençant les cours à l'université j'ai remarqué deux grandes différences par rapport à l'enseignement supérieur slovaque : ici en France, les étudiants sont incités à réfléchir, analyser les situations et développer leurs pensées critiques plutôt que mémoriser les notions; et il y a une grande diversité des étudiants - par exemple, on compte 5 nationalités différentes dans ma classe (française, chinoise, canadienne, slovaque, marocaine) ce qui enrichit les moyens de penser et de travail. De plus, Nice et ses alentours proposent des vastes possibilités pour la culture, les randonnées et la beauté du paysage, ce que je vais découvrir dans les mois à venir. Parce que c'est sur la Côte d'Azur que le soleil brille presque tout le temps!"

 

Juraj

"Mon arrivée à Paris et à l’Université Paris 1 s’est super bien passée ! D’une part, quant aux besoins pratiques, grâce à Campus France, j’ai eu ma chambre et la première partie de ma bourse presque tout de suite après mon arrivée sur place. Cela m’a vraiment soulagé et m’a donné plus de temps pour commencer à me concentrer purement sur mes études et sur les autres aspects pratiques de ma nouvelle vie à Paris. D’autre part, l’accueil à l’université a été sans aucun problème. Tout d’abord grâce à tous les professeurs, l’administration et tous mes nouveaux camarades de classe, qui ont été vraiment ouverts à toutes mes questions au niveau pédagogique, administratif ou juste purement pratique. Étant donné que je suis actuellement étudiant du Master 2, nous ne sommes pas vraiment nombreux dans ma classe, ce qui m’a permis de faire les premières rencontres assez vite avec les autres étudiants."

 

Marian

"Cela fait déjà trois semaines que je suis arrivé dans la ville de Nancy. J’avais déjà un peu d’expériences avec le système administratif français grâce au séjour Erasmus que j'ai effectué précédemment en France alors le « choc » n’étais pas tellement grand. Même si j’attends encore pour obtenir ma carte bancaire (la dernière chose pour terminer mon installation à Nancy), je me considère déjà comme un vrai étudiant nancéienJe me suis joint à l’équipe d’ESN Nancy où j’ai trouvé mes premiers camarades français grâce auxquels je connais tous les événements culturels dans la ville, j’ai rencontré aussi d’autres étudiants slovaques à Nancy. Les premiers cours à l’université ont été difficiles, mais après quelques jours je me suis bien adapté au rythme universitaire. Sur la photo, je mange la glace "à la bière" à la Fête de la Gastronomie à Nancy le 24 septembre 2017."