Exposition « Vedettes françaises » de Martina Kvašňovská (13/12–25/01)

L'exposition de portraits des grandes stars du cinéma français par la jeune peintre slovaque Martina Kvašňovská.

Du 13 décembre 2018 au 25 janvier 2019, Galerie de l'IFS, Sedlárska 7, Bratislava

Vernissage le jeudi 13 décembre à 17h

 

Comment est née l'idée de créer cette série de portraits des vedettes du cinéma français ?

Mes deux plus grands amours sont, sans aucune hésitation, la peinture et le film. Quand j'étais enfant, j'adorais les films avec Louis de Funès ou Pierre Richard ainsi que leur art de la comédie. Et depuis toujours j'aime la France et la culture française. Quand vous associez ces trois aspects-là, il en résulte automatiquement que créer une série de portraits des vedettes du cinéma français était une évidence pour moi.

Je ne peignais que des portraits des icônes du cinéma français qui avaient une influence sur des générations entières, que ce soit dans la manière de penser, de s'habiller ou de façon générale. Je pense que cela n'arrive plus aujourd'hui. Bien sûr qu'il serait possible de peindre plus de légendes du cinéma, or comme le nombre de toiles et l'espace d'exposition sont limités, cela était compliqué. J'espère n'avoir offensé personne de ne pas avoir inclus dans cette série de portraits tel ou tel acteur, ou telle ou telle actrice.

Si vous choisissez n'importe quel acteur de la génération actuelle et vous demandez à quelqu'un d'un autre pays s'il le connaît, peu de personnes sauraient vous répondre qui est-ce ou dans quel film a-t-il joué. Or, si vous aviez mentionné, il y a 20 ans, les grands noms tels que Alain Delon, Brijitte Bardot ou encore Louis de Funès, tout le monde savait de qu'il s'agissait ! Et c'est encore le cas aujourd'hui ! C'étaient les grandes vedettes européennes. C'est ma vision de la notion de « vedette ». Une vedette ne tombera jamais dans l'oubli. Je dois avouer également que j'en suis un peu nostalgique, j'aime le passé... Et bien sûr, n'oublions pas à qui nous devons les débuts de la cinématographie ?! C'est quand même la France avec les frères Lumières !  Comme vous pouvez le constater, je suis une francophile incorrigible !

 

Quel est le but de cette exposition ?

Je désirais récapituler et en même temps rappeler (non seulement) aux amateurs d'art, les plus grandes vedettes du cinéma français du 20ème siècle, telles que je m'en souviens. Et ainsi rendre hommage à tous les personnages du cinéma qu'elles ont interprétés et qui ont enrichi l'univers du film. Je crois que cette exposition va non seulement attirer les personnes âgées, pour qui ces vedettes du cinéma étaient de véritables inspirations, mais aussi les jeunes.

 

Martina Kvašňovská

a acquis ses premières expériences et le contact avec les arts plastiques dès son plus jeune âge comme c'est souvent le cas chez la plupart des enfants. Pour eux saisir ce qu'ils vivent, voient ou ce dont ils rêvent, est tout à fait naturel.


Très tôt, à l'âge de 6 ans, son institutrice de l'école primaire à Čadca (sa ville natale) a remarqué le talent artistique de Martina. Cependant, le premier artiste qui l'a initiée au monde des arts plastiques, au niveau professionnel, a été le célèbre sculpteur académique Tibor Bártfay. Elle est devenue son élève seulement pour une courte période. Son goût de l'aventure et le désir de découvrir d'autres cultures artistiques l'ont emportée en Espagne où elle a fréquenté les cours de dessin à l'Académie Internationale des Arts à Barcelone pendant une année.

 

Paris fut un autre chapitre important dans sa vie. Domicile temporaire pendant 3 ans, la Mecque des artistes, la capitale française a enrichi, inspiré et poussé la jeune Slovaque dans sa création. Elle y faisait partie d'un groupe d'artistes indépendants dans l'atelier international « 59 Rivoli » où elle a exposé ses oeuvres dans le cadre de l'exposition internationale en 2010.

Une fois retournée en Slovaquie, elle est devenue membre du groupement artistique « M2+ M = Maľba » ( « M2+ M = Peinture »,rue Karpatská 15, Bratislava) avec l'artiste-peintre Miroslav Bezák et l'architecte Miroslav Egyed.

Ce qui est caractéristique pour la création de Martina Kvašňovská à cette période-là, c'est la technique de dorage avec laquelle elle s'est familiarisée sous la tutelle de Miroslav Bezák. Une période qui a donné naissance à sa collection de tableaux « Hommage à Gustav Klimt ». Cette technique était le trait typique dans la création du célèbre peintre autrichien de l'Art nouveau, devenu mondialement connu grâce à son "Cycle d'Or" et ayant eu une grande influence sur l'artiste slovaque.


Martina Kvašňovská se consacre notamment à la peinture figurative (l'huile sur toile) dans un atelier indépendant. Ses œuvres témoignent d'une forte influence de la culture française et de la cinématographie. En ce moment, elle travaille sur trois expositions : « Les personnages emblèmatiques de la Slovaquie », « Femmes Fatales » et « La Vie Bohème ».

 

Contact :

martinakvasnovska.art@gmail.com
tél. : +421(0) 910 14 74 71
 
#kvasnovskam