RETOUR SUR : Présentation solennelle de la mongraphie "IMRO WEINER-KRÁĽ : Entre rêve et réalité" (15|04|18H)

Le mardi 16 avril à 18h la Galerie de l'institut français de Slovaquie a accueili avec un grand succès, souligné de très forte assistance des amateurs des beaux-arts, la présentation solennelle - le "baptême" de la merveilleuse publication intitulée "Imro- Weiner-Kráľ : Entre rêve et réalité", parue aux éditions PETRUS.

Cette monographie représentative présente sur 334 pages l’œuvre d’Imro Weiner-Kráľ (1901-1978) sur toute sa période créative, de ses peintures à l’huile, à ses aquarelles et dessins.

Imro Weiner-Kráľ: Medzi snom a skutočnosťou /...

Le livre est co-signé par deux femmes, la théoricienne des beaux-arts Dagmar Kudolányi Srnenská, et la fille du peintre Elise Weiner-Kráľ, qui écrit en introduction un hommage touchant à son père.  

Dans sa conception du livre, Dagmar Kudoláni Srnenská s’est concentrée sur les peintures  moins connues de l’artiste et a pour cela sélectionné des œuvres provenant d’une dizaine de galeries slovaques, en les complétant par des ouvrages de collections privées. Une partie importante de la monographie repose sur le calendrier, les photographies de la vie de Weiner-Kráľ et de sa famille, ses souvenirs des années passées dans son pays et à l’étranger. On y trouve également ses commentaires sur sa propre création et sur la situation des beaux-arts de l’époque où il a vécu et travaillé.

Cet ouvrage complète la monographie publiée en 2001, mais ne reprend pas les œuvres reproduites auparavant. Contrairement à la monographie précédente, celle-ci est divisée en neuf parties thématiques introduites des citations de l’artiste et est entièrement bilingue franco-slovaque. Les textes du livre ont été traduits par  Dagmar Ondrejková en collaboration avec Elise Weiner Kral.

***

S.E.M. Christophe Léonzi, ambassadeur de France en Slovaquie, et Dušan Dušek, écrivain slovaque de renom sont devenus les parrains du livre. La soirée a été accompagnée de pièces pour guitare dans l'interprétation du compositeur slovaque Pavol Malovec. La soirée a été animée par l'acteur Štefan Bučko. La lettre d'Élise Weiner Kral, qui n'a a pas pu venir, a été présentée par Miro Procházka.