Conférence sur le multilinguisme

Les 6 et 7 mai 2019 s’est tenue  la conférence sur le multilinguisme organisée par l’Institut National de Pédagogie (SPU) et les Ambassades d’Allemagne et de France.

Dans son discours d’ouverture, la Ministre de l’Education Martina Lubyova a défendu sa réforme de l’apprentissage de la première langue étrangère. L’Ambassadeur de France en Slovaquie a axé sa prise de parole en faveur du multilinguisme sur la dimension européenne de rapprochement entre les peuples et sur l’atout économique des compétences en langues étrangères autres que l’anglais. Il a rappelé que  les 3/4 des échanges économiques de la Slovaquie se font avec la zone euro. M. Léonzi a  souligné les avantages d’ un système offrant le choix de la première langue vivante et une seconde langue étrangère obligatoire.  Se sont exprimés également dans ce sens les Chargés d’affaires allemand et autrichien ainsi que l’Ambassadrice d’Irlande

Dans les travaux qui ont suivi, une  table ronde a été consacrée à la dimension économique, composée d’un expert de SPU, d’une représentante lituanienne (dont le pays met en place un système à trois langues obligatoires)  et de  dirigeants des grands groupes français et allemand,  le directeur des ressources humaines de Volkswagen Eric Reuting et  le directeur financier d’Orange Reza Samdjee. Ce panel a  souligné l’atout économique que représente le multilinguisme et la maîtrise de langues étrangères autres que l’anglais.  Les entreprises ont également souligné la nécessité de développer les compétences multilingues sur le marché du travail slovaque, où elles font défaut.

Retrouvez la déclaration commune sur le plurilinguisme ici.