Orchestre national de France à Bratislava (24|01|19H30)

24. 1. 2020 | 19:30 | Salle de concert, la Philharmonie Slovaque

ORCHESTRE NATIONAL DE FRANCE

EMMANUEL KRIVINE, direction

JULIA FISCHER, violon

Claude Debussy: Prélude à l'Après-midi d'un faune

Béla Bartók: Concerto pour violon n° 2, Sz. 112

Nikolai Rimsky-Korsakov: Shéhérazade, suite symphonique op. 35

 

Organisé par Gesamtkunstwerk

 

Julia Fischer, violoniste allemande aux origines slaves, est l'une des solistes contemporaines les plus importantes. Elle démontre régulièrement sa musicalité exceptionnelle en tant que pianiste de concert aussi. Le public pourra admirer sa virtuosité dans le Concerto pour violon n° 2 de Bartók, qui séduit toujours par sa «simplicité ingénieuse».

C’est l’amour de Fischer pour le répertoire français et celui des pays de l'Europe de l'est avec ses origines slaves qui fait le lien entre elle et Emmanuel Krivine, chef d'orchestre du célèbre Orchestre National de France depuis 2017/2018 et que le journal The Guardian a désigné comme l'un des chefs d'orchestre contemporains les plus importants. Une telle connexion artistique promet une soirée musicale exceptionnellement passionnante et variée, allant de la poésie impressionniste française au modernisme hongrois et au fabuleux romantisme russe.

La révolution du son dans le Prélude à l'Après-midi d'un faune a complètement redéfini le concept musical de son époque. En fait, sous les mains de Debussy, il est devenu un univers mystérieux qui émerge et meurt au même moment. Des nuances sonores, des ornements musicaux, un travail de composition innovant avec des instruments de musique et une texture transparente de l'orchestre donnent à cette pièce emblématique une aura éthérée.

La suite symphonique de Rimsky-Korsakov, sans doute la pièce la plus connue du compositeur russe, montre son penchant pour l'orientalisme. Rimsky-Korsakov a composé quatre mouvements, inspirés des Contes arabes, en utilisant une technique de composition compliquée. Les thèmes orientaux se présentent toujours dans des couleurs, des ambiances et des formes différentes. Dans la dernière partie de cette soirée de concert, le son du violon devient le costume de la fille du vizir perse. Le fil conducteur du violon est la personnification de la Shéhérazade orientale, qui raconte à son sultan des histoires pleines d’imagination.

Les billets : https://www.ticketportal.sk/event/JULIA-FISCHER-DebussyBartokKorsakov