Dans le domaine de la recherche et de l’innovation, la France et la Slovaquie travaillent étroitement ensemble depuis 1993. Ces riches collaborations sont régies par des accords bilatéraux et s’inscrivent dans le cadre de l’Espace européen de l’enseignement supérieur et de la recherche.


Stefanik est le Partenariat Hubert Curien (PHC) franco-slovaque. Il est mis en œuvre en France par les ministères de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), et en Slovaquie par le Ministère de l’Education, des sciences, de la recherche et des sports.

Les appels à candidatures de ce programme sont lancés sur un rythme bisannuel.

Plus d’infos en cliquant ici.

Le prix M.R. Stefanik a été créé, à l’initiative de l’Ambassade de France en Slovaquie (Service de coopération et d’action culturelle – SCAC) et du Ministère de l’Education, de la Science, de la Recherche et des Sports de la République Slovaque, en partenariat avec l’Agence Pour la Recherche et le Développement (APVV) pour fêter le 10ème anniversaire du programme PHC Stefanik, renforcer sa visibilité auprès des chercheurs slovaques et pour inciter les meilleurs chercheurs à y prendre part.

Décerné tous les deux ans, suite à un appel à candidatures puis à une commission spéciale qui évalue les projets communs présentés, le prix M.R. Stefanik récompense la meilleure contribution apportée à la coopération bilatérale franco-slovaque scientifique et technologique. Il s’adresse aux équipes slovaques dont le projet avait été sélectionné dans le cadre d’un appel à projet commun PHC Stefanik lancé par I’APVV.

Pour plus d’infos, cliquez ici.

Le PHC Danube, lancé en juillet 2019, soutient les projets de recherche multilatéraux en Europe centrale. Les quatre pays concernés sont l’Autriche, la République tchèque, la Serbie et la Slovaquie, qui étaient tous quatre déjà engagés dans des partenariats bilatéraux avec la France. Le PHC Danube renforce donc les PHC franco-autrichien (Amadeus), franco-tchèque (Barrande), franco-serbe (Pavle Savić) et franco-slovaque (Stefanik).

Ce programme a pour ambition de participer au renforcement de l’Espace européen de la recherche par la création de nouveaux réseaux de recherche et par l’accompagnement des chercheurs. L’objectif est de créer un effet de levier des projets bilatéraux vers les projets européens. Le PHC Danube est co-financé par les différents pays partenaires.

Les programmes Hubert Curien (PHC) soutiennent la coopération scientifique et technologique et les échanges scientifiques internationaux entre la France et 54 partenaires étrangers – à ce jour. De tels programmes financent la mobilité des chercheurs et valorisent la participation de jeunes chercheurs. Les enjeux sont la création de nouveaux partenariats capables de mener des projets de recherche aboutissant à des publications de haute qualité et à de futures collaborations, en particulier au sein du Programme cadre de recherche et d’innovation (PCRI) de la Commission européenne.

Pour plus d’infos, cliquez ici.

L’Accord entre le CNRS et l’Académie slovaque des sciences a été signé le 21 janvier 1994. Il est multidisciplinaire et permet aux équipes de chercheurs des deux institutions de financer des projets à travers la « boîte à outils » de coopération du CNRS dans toutes les thématiques. Cet accord, reconduit tacitement, permet ainsi d’élaborer des programmes internationaux de coopération scientifique (PICS), des programmes de recherche conjoint (PRC) – la mise en place de laboratoires internationaux associés (LIA) – ou encore le développement de réseaux de recherche internationaux (IRN ex-GRDI), voire une unité mixte internationale (UMI) pour les collaborations les plus avancées.

Pour plus d’infos en français, cliquez ici.

Pour plus d’infos en slovaque, cliquez ici.

La cotutelle de thèse est un dispositif qui favorise la mobilité des doctorants en développant la coopération scientifique entre des équipes de recherche française et étrangère. L’étudiant en cotutelle effectue son travail sous le contrôle d’un directeur de thèse dans chacun des deux pays concernés.

Les deux directeurs de thèse s’engagent à exercer pleinement la fonction de tuteur auprès du doctorant ; leurs compétences sont donc exercées conjointement. Le doctorant doit effectuer ses recherches dans les deux pays de la cotutelle selon des modalités établies par une convention.

Un accord-cadre ou un accord spécifique entre les établissements peut venir assouplir les conditions du bon déroulement de la thèse.

Pour plus d’infos, cliquez ici.

Plus d’info sur les bourses.

Les bourses de stage sont réservées aux enseignants-chercheurs et chercheurs slovaques. Ce stage doit répondre à un besoin précis du candidat de séjourner en France : utilisation d’un équipement non disponible en Slovaquie, apprentissage d’une technique d’analyse spécifique, comparaison de méthodes d’analyse ou d’étude, consultation d’ouvrages non disponibles en Slovaquie, etc.

Seuls les étudiants ayant au minimum commencé leur doctorat ou les chercheurs confirmés peuvent poser leur candidature à ce type de bourse.

Les travaux de recherche dans tous les domaines sont éligibles.

Pour plus d’infos, cliquez ici.

Depuis 2009, l’Institut français de Slovaquie organise des rencontres dans le cadre de la coopération scientifique et universitaire sur le thème du nucléaire.

Ces séminaires, initialement franco-slovaques se sont ouverts à la République Tchèque en 2012 et sont dorénavant organisés en alternance entre la Slovaquie et la République Tchèque ou exceptionnellement en France comme cela s’est fait en septembre 2017.

Ils permettent à des chercheurs et des étudiants de master d’échanger sur des enjeux technologiques actuels tels que le démantèlement des installations nucléaires, le stockage géologique profond, les nouveaux codes de calcul, les réacteurs nucléaires de nouvelle génération, etc.

Vous souhaitez connaître la date du prochain séminaire ?

Vous voulez soumettre le thème à aborder lors d’un prochain séminaire ? Contactez-nous !

Plus d’info sur les séminaires précédents.